Mission, vision et valeurs - Le Phare, Enfants et Familles

À propos du Phare

Fondé en 1999, Le Phare, Enfants et Familles offre des services complets aux enfants nécessitant des soins palliatifs pédiatriques et procure à leur famille répit, accompagnement et suivi de deuil.

Une mission tout en douceur

Le Phare, Enfants et Familles a développé une expertise et une gamme de services de soins palliatifs pédiatriques destinés aux enfants et aux adolescents de moins de 18 ans, ainsi qu’à leur famille et à leurs proches.

Par soins palliatifs pédiatriques, nous entendons « des soins actifs et complets, englobant les dimensions physique, psychologique, sociale et spirituelle. Le but des soins palliatifs est d’aider à maintenir la meilleure qualité de vie possible à l’enfant et d’offrir du soutien à sa famille ; cela inclut le soulagement des symptômes de l’enfant, des services de répit pour la famille et des soins jusqu’au moment du décès et durant la période de deuil. » (Normes en matière de soins palliatifs, ministère de la Santé et des Services sociaux)

Notre vision

Avec l’enfant, sa famille et ses partenaires, Le Phare, Enfants et Familles développe et transforme les pratiques en soins palliatifs pédiatriques grâce à une approche humaine, collaborative et novatrice.

Nos valeurs

Respect

Du simple matelot au capitaine, le désir de mener le bateau à bon port, avec son équipage et sa cargaison, demeure le même. Grâce à cet objectif partagé et à une vigilance commune, chacun estime que l’autre est essentiel. Toutes les structures, du gouvernail au gaillard d’avant, en passant par le nid-de-pie, permettent au navire de garder le cap et nécessitent de la considération, de l’intégrité et de l’indulgence.

Bienveillance

De son poste d’observation, le veilleur scrute le brouillard pour guider les navires vers le port et leur éviter les écueils dans la tourmente. Son rôle est à la fois modeste et essentiel, car il doit oublier toute hésitation et prétention pour sauver les autres du naufrage. Il agit comme une petite et précieuse lampe-tempête. Sa flamme ne doit jamais s’éteindre, car elle lui donne la force tranquille nécessaire pour protéger la vie.

Solidarité

Chacun des maillons de la chaîne reliant l’ancre au bateau est solidaire de celui qui le précède et qui le suit. Si l’un d’entre eux se détache, l’ancre devient inutile et ne peut plus remplir sa fonction de tenir à quai le bâtiment et d’empêcher sa dérive. Tous les éléments qui composent le gréement d’un navire, du cordage à la voilure, de la cale au sommet du grand mât, s’harmonisent pour former un tout consistant, solide et cohérent.

Engagement

S’engager, comme s’embarquer sur un bateau, suppose que l’on soit prêt à lever ou à mouiller l’ancre. L’équipage, qui partage une même philosophie et une même vision, se mouille lui aussi en prenant des risques, ce qui fait en sorte que tous souhaitent participer à la même action.