Nos servicesLe répit bénévole
à domicile

Le programme de répit bénévole à domicile, fondé en 2000, a pu être mis sur pied grâce
à l’appui financier de la Fondation J.W. McConnell. Dans le cadre de ce programme, des bénévoles
spécialement formés se rendent à domicile trois heures par semaine pour s’occuper d’un enfant
ou d’un adolescent gravement malade.

Que font les enfants?

Chacun choisit ses activités à sa guise pour s’amuser, en fonction de ses goûts et de ses habiletés, et peut puiser dans un vaste bassin d’idées de divertissement.

  • Activités musicales (chant, instruments, etc.)
  • Lecture, contes, comptines
  • Bricolage, dessin, artisanat, scrapbooking, projets-souvenirs
  • Expériences scientifiques
  • Jeux de construction (Lego, etc.), jeux de rôles avec figurines ou poupées
  • Jeux vidéo, jeux de société et jeux de stratégie
  • Jeux et activités avec les frères et sœurs
  • Jeux extérieurs à proximité de la maison
  • Activités d’éveil sensoriel

Que font les parents?

Sachant leur enfant bien entouré, ils vaquent en toute tranquillité à leurs tâches et responsabilités du quotidien, ou s’accordent un moment de détente.

  • Prendre un moment avec leurs autres enfants
  • S’occuper de tâches domestiques ou administratives
  • Rechercher des services pour l’enfant
  • Faire de la cuisine, du jardinage
  • Prodiguer des soins à l’enfant malade pendant que le bénévole occupe les frères et sœurs
  • Répondre à leurs courriels, ou jaser au téléphone
  • Lire dans le jardin avec un café, ou se faire couler un bon bain chaud
  • Prendre un moment pour soi, avec un petit rien toujours remis au lendemain

Qu'est-ce que les parents en disent?

Éloquents. Ils traduisent clairement ce que nous visons à offrir aux enfants et aux familles : du répit, de bons moments à partager, de la chaleur, du bonheur. « Tu ne peux savoir comme d’entendre rire Louis, de le voir jouer avec sa soeur, c’est précieux. » « La bénévole vient donner de l’amour. Véronique, elle a besoin d’amour, elle a besoin d’affection, de tendresse, pas juste de soins. » « Ils font oublier à Marion qu’elle est malade. » « Les visites apportent du soutien et donnent l’impression de ne pas être seul avec son problème. » « Ah! Les enfants, ils adorent ça! Pour nous, c’est un charme. Quand on sait que la bénévole s’en vient, tout le monde est content, tout le monde est heureux dans la maison. » « C’est pour avoir un petit bout de vie "normale". » « Ça fait trois semaines que je veux faire des brownies. Enfin! »

Qui sont les bénévoles?

Ce sont des gens formés par le Phare Enfants et Familles de façon à les préparer à jouer avec des enfants gravement malades ou sévèrement handicapés, et à le faire d’une façon qui respecte en tous points le milieu familial. Ils ont comme principal mandat d'amuser et de divertir les enfants, mais offrent également leur aide à l'équipe soignante dans les soins non médicaux, par exemple à l'heure des repas pour nourrir les enfants. Une formation de 18 heures doit préalablement avoir été suivie avant de devenir bénévole.

Qu'est-ce que les bénévoles en disent?

Enthousiastes. Ils illustrent avec éclat le désir de chacun d’amuser les enfants et de leur apporter des petits moments de joie. « Je n’ai jamais perdu la spontanéité des jeux de mon enfance, mais ma formation me donne un regard d’adulte. Utiliser tout ce que j’ai appris, dans mes cours et par mes expériences, pour le plaisir de faire sourire un enfant, m’énergise pour le reste de la semaine, je suis sur un "high" de belles choses quand je pars. » Antoine, étudiant en éducation spécialisée et bénévole « J’ai besoin de me sentir utile autrement que dans mon milieu de travail et j’ai vraiment du fun avec les enfants. Je laisse de côté mes compétences de métier : c’est moi, en tant qu’être humain, qui offre du bonheur à un enfant. Après la visite, je me sens toujours heureuse, même quand les premières minutes ont été plus difficiles. » Francine, conseillère en résines industrielles et bénévole « Les personnes qui gèrent la maladie d’un être aimé m’inspirent un grand respect. Personne ne peut se mettre dans la peau d’un parent d’un enfant gravement malade, mais c’est certain qu’on a du plaisir à leur offrir un coup de main. J’ai toujours adoré jouer avec les enfants – je me sens vraiment très bien, presque euphorique, à la suite de mes visites. » Jeanne, retraitée depuis 2003 et bénévole

Le répit bénévole à domicile en région

Depuis décembre 2012, le Phare offre également des services de répit à domicile dans certaines régions du Québec, en partenariat avec des organismes déjà bien implantés qui offrent des soins palliatifs. Ainsi, Albatros Québec (Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches), Palli-Aide (Saguenay), Palliavie (Laurentides) et, plus récemment, Aux Couleurs de la vie (Lanaudière), dont le projet est en développement, recrutent des bénévoles à qui le Phare offre sa formation à distance pour bénévoles à domicile. Ce programme est constitué de 36 heures de capsules interactives en ligne complétées par une rencontre de 3 heures à chaque tranche de 12 heures de capsules.