Nos servicesAccéder
à nos services

Vous souhaitez bénéficier des services du Phare Enfants et Familles?
Voici un résumé de ce que vous devez savoir au sujet de l’admissibilité des enfants et de l’accès aux services.

Les services du Phare sont destinés aux enfants et aux adolescents gravement malades de 18 ans et moins inscrits à la Régie de l’assurance maladie du Québec et qui :

  • sont suivis par une équipe de soins palliatifs dans un établissement de santé; ou
  • répondent aux critères des soins palliatifs selon la classification présentée dans les Normes en matière de soins palliatifs pédiatriques;
  • répondent aux critères d’admissibilité du Phare.
  •  
    L’enfant et sa famille deviennent admissibles aux services du Phare dès l’annonce du diagnostic d’une maladie potentiellement fatale. Ils peuvent donc tous bénéficier pendant de nombreuses années des soins, du répit et du soutien offerts par le Phare, en complémentarité avec les soins reçus à l’hôpital.

    Il s’agit de services offerts gratuitement (à l’exception des médicaments) grâce au soutien financier du ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que des agences de la Santé et des Services sociaux de Montréal, de Laval et de la Montérégie, du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, de l’Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM, et de nombreux donateurs et partenaires.

    Pour obtenir un complément d’information ou pour faire une demande d’admission, communiquez avec l'infirmière de liaison en composant le 514 787-8801.

    Classification des Normes en matière de soins palliatifs pédiatriques – Groupes 1 à 5

    Groupe
    1

    Enfants présentant des conditions pour lesquelles un traitement curatif est possible. Les soins palliatifs peuvent être nécessaires pendant des périodes d’incertitude ou quand les traitements curatifs sont inefficaces. 

    Exemples : cancer, atteinte cardiaque, rénale ou hépatique importante. 

    Groupe
    2

    Enfants présentant des conditions où une mort prématurée est inévitable. Ces enfants peuvent avoir besoin de longues périodes de traitements intensifs destinés à prolonger leur vie et à leur permettre de participer à des activités normales pour des enfants de leur âge. 

    Exemples : fibrose kystique, dystrophie musculaire.

    Groupe
    3

    Enfants présentant des conditions progressives sans espoir de guérison. Les traitements offerts à ces enfants sont uniquement palliatifs et peuvent s’étendre sur des années.

    Exemples : maladie de Batten, mucopolysaccharidose. 

    Groupe
    4

    Enfants présentant des problèmes neurologiques graves accentuant leur vulnérabilité et accroissant les risques de complications pouvant amener une détérioration non prévisible, mais considérée comme non progressive, de leur état. 

    Exemples : accidents avec atteintes neurologiques, paralysie cérébrale grave.

    Groupe
    5

    Nouveau-nés dont l’espérance de vie est très limitée.